Paradise Beach (2019)

Une équipe d’anciens braqueurs est arrivée au Paradis : Phuket, sud de la Thaïlande. Désormais commerçants, ils coulent des jours heureux. Jusqu’au jour où le diable débarque : Mehdi, condamné à 15 ans de prison lors du braquage, vient récupérer sa part du gâteau. Seul problème, il n’y a plus de gâteau. Et le diable est affamé.
Date de sortie : 2019-02-20
Genres : Crime, Thriller, Action
Durée : 93 Minutes
Par : Vito Films, Naïa Productions, 7e Apache Film, Océan Films Distribution
Acteurs: Sami Bouajila, Tewfik Jallab, Mélanie Doutey, Hugo Becker, Kool Shen, Hubert Koundé, Seth Gueko, Flore Bonaventura, Nessbeal, dosseh

 


 

Bande d’annonce :Paradise Beach

 

Paradise Beach : critique et bande-annonce

Après plusieurs années d’absence au cinéma, le réalisateur Xavier Durringer revient avec “Paradise Beach”, un film d’action qui se passe en Thaïlande, avec Sami Bouajila, mais aussi les rappeurs Kool Shen et Seth Gueko. A voir en salles à partir du 20 février 2019.

Xavier Durringer et la Thaïlande, c’est une histoire qui dure. En 2005, il réalisait déjà “Chok Dee”, un film inspiré du livre biographique de Dida Diafat, champion du monde de muay thaï dans les années 90.

Pour son cinquième long-métrage, c’est encore la Thaïlande qui inspire Xavier Durringer. “Paradise Beach” est un film d’action qui met en scène d’anciens braqueurs venus trouver refuge en Thaïlande, avec notamment Sami Bouajila, Mélanie Doutey, Hugo Becker, Kool Shen (membre de NTM avec JoeyStarr) et Seth Gueko, bon connaisseur du pays puisqu’il y vit et y a ouvert un bar à son nom.

Synopsis : Une équipe de 5 anciens braqueurs, grâce au butin, est arrivée au Paradis, à Phuket, station balnéaire du sud de la Thaïlande. Sur place, ils ont ouvert des petits business, restaurants, bars… Ils vivent tranquillement sous le soleil du pays du sourire. Mais, un jour Mehdi (interprété par Sami Bouajila) débarque : il est sorti de prison après avoir purgé 15 ans pour leur braquo. Il n’a balancé personne, et entend bien récupérer sa part du magot. Problème, personne ne lui a gardé de part de gâteau. Mehdi est comme un diable affamé qui va mettre en œuvre un plan machiavélique.

Critique :

“Paradise Beach” est davantage un film de truands qu’un pur thriller, même s’il y a un peu de suspens. Il offre quelques belles scènes d’action. Bien rythmé, son scénario est tout de même prévisible, on sent les choses venir.

On a vraiment été agréablement surpris par le jeu d’acteur des rappeurs Seth Gueko, qui apparait presque comme un incontournable des films qui se passent en Thaïlande (il était déjà à l’affiche de “Pattaya” de Franck Gastambide), et Kool Shen. Tout comme on a aimé découvrir un Hugo Becker en petite frappe affublé de dents en or alors qu’on l’avait découvert dans la série “Chefs” sur France 2 et vu plus récemment sur la même chaîne dans le téléfilm “Deux gouttes d’eau”, des drames. Sami Bouajila semble abonné aux rôles de truand (“Braqueurs” de Julien Leclercq) ou de flic ripou (“Lukas” également de Julien Leclercq) et ça lui va comme un gant.

“Paradise Beach” montre de belles images de la Thaïlande, mais aussi ses travers. Ceux qui y ont passé des vacances replongeront dans leurs souvenirs.

Si vous aimez ce pays ou si vous appréciez ces acteurs et rappeurs, filez au cinéma dès le 20 février 2019 pour voir “Paradise Beach”.