Regardez 【Captain Marvel】 FiLm en STreaming Gratitement

Captain Marvel (2019)

Captain Marvel raconte l’histoire de Carol Danvers qui va devenir l’une des super-héroïnes les plus puissantes de l’univers lorsque la Terre se révèle l’enjeu d’une guerre galactique entre deux races extraterrestres.
Date de sortie : 2019-03-06
Genres : Action, Aventure, Science-Fiction, Mystère
Durée : 128 Minutes
Par : Marvel Studios
Acteurs: Brie Larson, Gemma Chan, Samuel L. Jackson, Lee Pace, Mckenna Grace, Ben Mendelsohn, Annette Bening, Djimon Hounsou, Jude Law, Clark Gregg

 


 

Bande d’annonce :Captain Marvel

 

Captain Marvel obtient une superbe couverture du magazine Empire de style bande dessinée

Empire Magazine présente le capitaine Captain Marvel, super-héros de Marvel, dans une nouvelle couverture de style bande dessinée. Selon Kevin Feige, elle prend la tête du MCU, et non seulement cela, mais Capitaine Marvel devrait prendre d’assaut la culture pop en 2019. Brie Larson a pour tâche de jouer la première super-héroïne à diriger son propre film MCU, avec le soutien de Samuel L. Jackson en tant que plus jeune, Nick Fury, à deux yeux.

Même si le film ne sort pas avant plusieurs mois, les fans ont déjà reçu de nombreux indices sur la manière dont MCU présentera Carol Danvers. Une grosse surprise est que, au moins selon Jackson, Captain Marvel possède une capacité de voyager dans le temps (un talent qui pourrait s’avérer très utile lorsque le personnage passera chez Avengers: Endgame plus tard en 2019). Tout porte à croire que Captain Marvel ouvrira un monstre dès sa sortie en salles, avec des projections suggérant que le film pourrait rapporter jusqu’à 160 millions de dollars lors de son week-end d’ouverture.

Le train de battage pour Captain Marvel n’a manifestement pas besoin de beaucoup plus de carburant. Néanmoins, Empire Magazine a jeté un peu plus de charbon dans le four avec sa nouvelle couverture, une superbe image de style bande dessinée mettant en vedette deux incarnations de Carol Danvers. Le thème cosmique occupe une place importante dans l’image, qui comporte une grande représentation de Danvers et une représentation plus petite de son incarnation “mohawk” de Starforce à l’intérieur. Voir l’image ci-dessous:

C’est une autre image frappante à ajouter au flux de contenu lié à Captain Marvel qui a inondé Internet de façon constante au cours des derniers mois, alors que l’anticipation grandissait en prévision de l’arrivée du personnage dans la MCU. Récemment, Disney a publié 10 affiches de personnages donnant à ses fans un autre regard sur Carol Danvers, mais leur offrant également un bon aperçu de plusieurs personnages de soutien, dont Minn-Erva (Gemma Chan), Korath la poursuite (Djimon Hounsou), Talos (Ben Mendelsohn), Maria Rambeau (Lashana Lynch) et bien sûr le chat bien-aimé de Carol, Goose. Trois bandes-annonces de Captain Marvel ont également été publiées, allant de l’origine de Carol Danvers à son implication dans Starforce, en passant par la présence des méchants extra-terrestres qui changent de forme, les Skrulls.

En effet, le battage publicitaire de Captain Marvel a maintenant atteint le niveau de fièvre attendu. Il n’est pas surprenant que les fans soient si enthousiasmés par l’arrivée du personnage, car elle ajoute une autre pièce énorme au puzzle de ce que le MCU ressemblera à l’avenir. Clairement, le capitaine Marvel sera la clé alors que le mastodonte Marvel passera à la phase 4, une période de transition au moment où l’équipe de la vieille école des Avengers achève son histoire et que les nouveaux personnages deviennent plus centraux.

Captain Marvel Film, Captain Marvel Film Complet, Captain Marvel Film Streaming, Captain Marvel Streaming Vf.

Captain Marvel streaming complet vf, Captain Marvel vf youwatch, Captain Marvel vf, Captain Marvel film, Captain Marvel streaming complet vf gratuit, Captain Marvel vf complet streaming hd, Captain Marvel streaming openload, Captain Marvel complet francais.

VOIR 【Jusqu’ici tout va bien】 FILM en STREAMING en FRANCAIS

Jusqu’ici tout va bien (2019)

Une société de publicité branchée située en plein centre de Paris est depuis des années faussement déclarée en Zone Franche à La Courneuve, une domiciliation qui lui permet d’obtenir des aides et des exonérations de charges. Lors d’un contrôle, l’administration fiscale se rend compte de la supercherie et vient en informer le patron. Le deal est le suivant, soit la société paye des millions d’euros d’amende pour rembourser les aides qu’elle a indûment perçues, ou elle doit réellement s’installer à La Courneuve et on oublie la dette. Fred, le PDG, n’a pas le choix et déménage donc en banlieue avec ses salariés, tétanisés par cette arrivée en terre inconnue. Ils sont guidés dans cette installation par un jeune employé par la ville qui fait la sécurité de la zone franche dans laquelle ils s’installent.
Date de sortie : 2019-02-27
Genres : Comédie, Drame
Durée :
Par : Quad Films, Kiss Films, Ten Films
Acteurs: Gilles Lellouche, Malik Bentalha, Camille Lou, Karim Belkhadra, Annabelle Lengronne, Matteo Capelli, Hugo Becker

 


 

Bande d’annonce :Jusqu’ici tout va bien

 

A Cannes, jusqu’ici tout va bien (par Christophe Payet)

A Cannes, jusqu’ici tout va bien.

Vous imaginez bien qu’il est impossible cette semaine de livrer une revue de presse sur le cinéma… qui ne parle pas de Cannes.

Pas un journal n’échappe aux pages spéciales, cahiers spéciaux voire même numéros spéciaux.

Pendant une semaine, le cinéma n’existe tout simplement pas dans le monde ailleurs qu’à Cannes.

C’est d’ailleurs intéressant de d’observer comment on nous offre à voir cet événement, nous qui, à Paris ou en régions, ne le suivons que par presse interposée.

Et cette année outre les critiques des différents films bien sûr, deux types d’articles se sont faits concurrence : les sinistres et les glamours.

La première catégorie est à l’image de ce titre de Libération : « Les dents de l’amer ». Amer, en un seul mot bien sûr, comme l’amertume.

Pour le journaliste Bruno Icher, il y a effectivement une « drôle d’ambiance à Cannes » et la pluie abondante n’y est pas pour grand chose. « Le cinéma français a le cafard ». Nous en avons déjà parlé plusieurs fois dans cette même revue de presse. Depuis la fameuse tribune de Vincent Maraval dans Le Monde, « Il ne se passe pas une semaine, écrit le journaliste, sans que cinéastes, producteurs, techniciens, à titre individuel ou regroupés en syndicats, ne s’expriment sur les dangers qui menacent le cinéma à grand coups de pétition et de vibrants appels aux pouvoirs publics. »

Les menaces sont diverses : négociation de la convention collective, rôle des chaines de télévision et accords bilatéraux Etats-Unis – Europe. Alors forcément tout cela pèse sur la fête cannoise. Dans son édito des Inrockuptibles, Jean-Marc Lalanne espère que « l’écosystème qui a rendu possible » le programme « particulièrement désirable » du Festival, ne soit pas « menacé par des mesures nocives ».

Car « jusqu’ici tout va bien ». Jean-Marc Lalanne reprend la célèbre réplique de La Haine de Mathieu Kassovitz. Cette phrase répétée par un personnage dégringolant du dernier étage d’un immeuble. « Jusque ici tout va bien » car une « certaine conception du cinéma comme art » trouve pour l’instant en France « une terre d’asile et à Cannes son adéquat vitrine ».

Et puisque « jusque ici, tout va bien », crise du cinéma ou pas, Cannes, c’est aussi le glamour. Et dans la presse, du glamour, on en a à revendre. On droit aux « in », aux « out », aux « top » aux « down ».

Le Parisien nous régale par exemple quotidiennement des « amoureux du jour », du « couac du jour » (pour Leonardo DiCaprio qui snobe sa propre fête), du « clubbeur du jour » (à savoir Kavinsky, qui a remixé jusqu’à l’aube au VIP room de Jean Roch) et je passe sur la « rumeur du jour », les « copines du jour », la « belle équipe du jour » et la « revanche du jour ».

Quotidiennement, le Parisien donne également la « note du jour » pour la montée des marches : comme ce 17/20 pour Brahim Asloum qui incarne un boxeur tunisien dans « Victor Young Perez », ou le 16/20 de Laury Thilleman et son, je cite, « décolleté, euhhh, magnétique ».

Dans Libération, Raphaël Garrigos et Isabelle Roberts ironisent avec leur malice habituelle sur ces soirées « glam et chic ». « Ambiance colo » dans le bus qui mène à la soirée Canal+, sauf « qu’on est habillés de costumes (noirs), de chemises (blanches), de robes (décolletées) et de gueules pas rasées : le glam du chic. (…) Une jeune marquise t’ouvre directement le chemin de la fête, (…) d’une aimable révérence qui fait s’agiter la mouche posée sur son sein poudré. Le chic du glam ».

Mais les deux journalistes concluent leur billet d’un détail qui a toute son importance. Ils n’étaient pas à la soirée, mais ont « espionné depuis un écran d’ordinateur (les) frasques réseaux-socialisées ». Car le vrai glam du chic, le vrai chic du glam, et bien c’est de twitter en direct ses aventures cannoises. Et de montrer que jusque ici, tout va bien.

Mais cette overdose de glam et de snobisme peut facilement agacer. Pour le comédien et humoriste François Damiens à l’affiche de « Suzanne » et « Tip top », interviewé dans Libération : « Cannes, c’est pareil qu’une mousse au chocolat : il faut faire attention à pas trop en prendre ».

Et sur Rue89, c’est le rédacteur en chef adjoint, Yann Guégan, qui pousse un vrai coup de gueule. « Le festival de Cannes, en fait, on s’en fout ! » Il s’énerve contre un « élitisme anachronique », contre ces films dont tout le monde parle, mais que personne ne peut voir. Et surtout, il regrette les traditionnels marronniers de ses confrères : « On décrira les obsédés du people perchés sur des escabeaux pour apercevoir l’oreille de Brad Pitt, on s’amusera du pittoresque des retraités locaux commentant l’événement avec l’accent, on rira des mésaventures de l’apprenti noctanbule tentant de rentrer dans une soirée, on saura que les badges des festivaliers sont de différentes couleurs, selon le statut social de celui qui le porte ».

Et cela n’a pas manqué.

Dans M, le magazine du Monde, Marc Beaugé explique pourquoi « l’accréditation agit à Cannes comme un marqueur social important que chacun se fait un malin plaisir d’exhiber, trop heureux d’appartenir à une caste de privilégiés ».

M Le Monde se demande donc s’il est bien raisonnable de frimer avec son accréditation cannoise, alors que l’Humanité nous apprend que le cinéma espagnol est « au bord de la crise de nerf » et asphyxié par les politiques d’austérités.

Oui, vraiment, jusqu’ici, tout va bien.

Regarder 〓 Alita : Battle Angel Film en Streaming VF

Alita : Battle Angel (2019)

Au vingt-sixième siècle, un scientifique sauve Alita, une jeune cyborg inerte abandonnée dans une décharge. Ramenée à la vie, elle doit découvrir le mystère de ses origines et le monde complexe dans lequel elle se trouve, afin de protéger ses nouveaux amis contre les forces sombres lancées à sa poursuite.
Date de sortie : 2019-01-31
Genres : Action, Science-Fiction, Thriller, Romance
Durée : 122 Minutes
Par : Troublemaker Studios, Lightstorm Entertainment, 20th Century Fox, TSG Entertainment
Acteurs: Rosa Salazar, Christoph Waltz, Mahershala Ali, Keean Johnson, Jennifer Connelly, Ed Skrein, Jackie Earle Haley, Jorge Lendeborg Jr., Lana Condor, Eiza González

 


 

Bande d’annonce :Alita : Battle Angel

 

Chronique de Alita: Battle Angel

Ce sont les grandes questions posées par Alita: Battle Angel, un spectacle de science-fiction de James Cameron et Robert Rodriguez presque deux décennies plus tard. Et bien que le film ait du mal à fournir des réponses convaincantes à ces questions, ce qui se déroule à l’écran est souvent si époustouflant qu’il est facile de faire abstraction des défauts narratifs du film et de s’égarer dans son univers cyberpunk étonnamment étoffé.

Réalisé par Rodriguez à partir d’un scénario écrit par Cameron et Laeta Kalogridis, créateur de Altered Carbon, Alita: Battle Angel est basé sur la série manga populaire de Yukito Kishiro, Gunnm, qui a été baptisée Battle Angel Alita dans ses adaptations en anglais. Le film, que Cameron développe depuis le début des années 2000, suit un ingénieur génial et le cyborg titulaire qu’il découvre en un clin d’œil et le reconstruit par la suite – à condition qu’ils découvrent tous les deux qu’elle est bien plus que ce qu’elle était initialement.

En tant que cyborg titulaire du cerveau d’une adolescente humaine, Rosa Salazar, actrice de franchises de Parenthood et Maze Runner, fournit la performance de capture de mouvement derrière la créatrice numérique Alita, qui se retrouve confrontée à des méchants cybernétiquement améliorés de la communauté Junkyard où elle a été trouvée Iron City. Les acteurs sont complétés par Christoph Waltz, deux fois primé aux Oscars, sous le nom de Dyson Ido, l’ingénieur qui trouve le cyborg à peine fonctionnel, ainsi que par les gagnants des Oscars Mahershala Ali et Jennifer Connelly dans des rôles de méchants. Ed Skrein, acteur de Deadpool, et le jeune acteur Keean Johnson (Spooksville) jouent également des personnages de soutien. De plus, quelques visages connus et plus connus jouent des rôles inattendus et inattendus.

Lorsque les premières images d’Alita ont été diffusées il ya un an, le public ne savait pas vraiment quoi penser du personnage de Salazar en images de synthèse, avec ses yeux surdimensionnés et d’autres traits assez peu humains. La combinaison de ces éléments et de son look photoréaliste semblait destinée à la reléguer dans l’étrange vallée, où tous les personnages artificiels discordants et artificiels qui tentent trop d’être humains sont relégués.

Ce qui devient évident dès le début chez Alita, cependant, est que la description du cyborg éponyme du film était une décision très intentionnelle de Rodriguez et Cameron, qui est également le coproducteur du film. Au lieu de détourner l’attention de l’histoire, l’altruisme d’Alita réussit étonnamment bien à établir une base de référence pour le monde fantastique du film où toute autre personne est complétée par une sorte de technologie, certaines subtiles, d’autres impossibles à ignorer.

Développés au terme de plusieurs années de post-production et de nombreuses étapes de mise au point (qui ont entraîné un décalage de la date de sortie du film de près d’un an), les effets visuels phénoménaux d’Alita valent bien la peine d’attendre. L’animation, en particulier, offre le type de nuance et de résonance émotionnelle qui aurait été impossible il y a quelques années à peine et il n’a pas fallu longtemps pour atteindre une zone de confort dans le monde alimenté par le CG dans lequel se déroule l’histoire – avec le rôle principal du film en étant son meilleur ambassadeur.

Le rythme du film reste remarquablement rapide tout au long de ses deux heures de tournage. Une séquence après l’autre, on pourrait penser qu’il pourrait s’agir de la scène d’action la plus importante de tout autre film, pour finalement devenir l’un des nombreux décors savamment conçus jouer à Alita. Rodriguez et Cameron n’hésitent pas à faire passer leur personnage principal d’une séquence d’action à l’autre, augmentant fréquemment la mise avec le niveau d’animation et de spectacle que chaque séquence exige, et il n’y a pas de scène faible parmi eux.

Garder ce rythme effréné pourrait être une autre décision consciente de la part de l’équipe créative du film, car elle détourne bien les faiblesses du film – en particulier son récit quelque peu saccadé et déroutant.

La série originale de Kishiro avait le luxe d’explorer des thèmes complexes au cours de neuf volumes, les expériences d’Alita explorant la nature de l’humanité et la mortalité, la fracture économique entre Iron City et la métropole flottante qu’elle dessert, Zalem, et l’exploitation de la société classe ouvrière – que ce soit des humains, des androïdes ou un amalgame des deux.

Le film de Rodriguez a beaucoup moins de temps à travailler, mais il semble toujours déterminé à aborder toutes ces questions – et quelques autres – en 124 minutes. Le résultat est un récit thématique surpeuplé qui introduit tous ces problèmes mais ne semble jamais capable ni engagé à les résoudre de manière substantielle.

Compte tenu de tous les visuels captivants qui entourent ce sujet sérieux, le film dans son ensemble finit par se sentir un peu creux, malgré tout le magnifique habillage.

En dehors de la représentation d’Alita par Salazar et de la performance de Waltz, qui parvient à investir pleinement son rôle, en dépit de certains moments extrêmement dangereux, il n’ya pas grand chose à dire sur le reste du casting. Ils font tous un excellent travail en maintenant le film du bon côté de la sincérité, avec Ali en tête d’affiche, rappelant à quel point un méchant peut être captivant. (Il était l’une des meilleures parties de la série Netflix Luke Cage pour la même raison.)

Alita: Battle Angel est clairement axé sur l’action et les effets visuels qui donnent à son protagoniste le sentiment d’être l’un des personnages les plus humains de l’histoire et pratiquement tout le reste sert ces éléments. Cameron s’est révélé être l’un des meilleurs cinéastes de l’industrie lorsqu’il s’agissait d’élever visuellement la barre avec des films comme Terminator 2: Judgment Day, The Abyss et Avatar, et bien qu’Alita ne se sente pas aussi fondatrice que ces films, il offre le même niveau de spectacle bar-élevage.

Même s’il a parfois du mal à trouver son équilibre, Alita: Battle Angel prouve que près de deux décennies de développement d’effets visuels peuvent en effet porter leurs fruits, offrant le genre d’expérience cinématographique unique que nous attendons maintenant des plus innovants du secteur cinéastes.

Regardez Avengers : Endgame Film en Streaming Vf

Avengers : Endgame (2019)

La suite d’Avengers 3.
Date de sortie : 2019-04-24
Genres : Aventure, Science-Fiction, Action
Durée : 180 Minutes
Par : Marvel Studios
Acteurs: Robert Downey Jr., Chris Evans, Chris Hemsworth, Mark Ruffalo, Brie Larson, Scarlett Johansson, Jeremy Renner, Josh Brolin, Don Cheadle, Paul Rudd

 


 

Bande d’annonce :Avengers : Endgame

 

Avengers 4 trailer: cinq choses que nous avons apprises sur le film Marvel’s Endgame

Avengers: Infinity War a choisi de mettre fin à l’un des plus gros débordements d’audience depuis The Empire Strikes Back. Avertissement spoiler: grand méchant pourpre, Thanos a réussi à effacer littéralement la moitié de l’univers entier, y compris une proportion considérable des héros des héros Marvel adorés au cours d’une décennie riche en films. Alors, où vas-tu à partir de là? La nouvelle bande-annonce d’aujourd’hui pour Avengers: Endgame a quelques suggestions, réduites en deux minutes et demie. Voici ce que nous avons appris.

Tony Stark est mauvais aux messages vocaux

Après avoir reçu un coup de pied de Thanos et avoir vu son équipe de frappe cosmique composée de Avengers improvisés se désintégrer en confettis sur une lune très lointaine, Tony Stark était mal placé. Maintenant, il est quelque part encore pire: flotter dans l’espace dans un engin spatial mort, quatre jours sans nourriture et sur le point de manquer d’air. C’est le moment où ce motard désinvolte décide d’enregistrer un message pour son bien-aimé Pepper via son casque semi-naufragé d’Iron Man – décousu, désemparé et, comme toujours, un peu impliqué. Sauvez cet oxygène, Tony!

Thanos est un fan de gladiateur

Après s’être engagé à réaliser la plus grande réduction de main-d’œuvre de l’histoire de l’univers, Josh Brolin a décidé de couronner sa victoire galactique en se retirant et en devenant agriculteur, en regardant les levers et les soubresauts du soleil. Il y avait un avant-goût de cette retraite rurale dans les scènes finales d’Infinity War, mais dans la bande-annonce d’Endgame, on voit qu’il a véritablement transformé son armure redoutable en épouvantail. Le Titan fou est sûrement en paix? Sauf que Thanos semble aimer se promener dans des champs de chardonnets spatiaux caressant sa récolte, telle que Russell Crowe dans Gladiator, ce qui signale sûrement des affrontements rétributifs.

La barbe de Cap devrait être comptée parmi les morts

Infinity War a officieusement été présenté comme le crossover le plus ambitieux de tous les temps et de nombreux personnages bien-aimés de Marvel n’ont pas survécu pour en voir la fin (Peter Parker, le docteur Peter Strange, adieu, a été dit au revoir. plus). Pourtant, même parmi la liste des acteurs, un acteur se démarquait de la foule des Spandex, et c’était la barbe que Steve Rogers avait développé pour symboliser son angoisse de hors-la-loi. Bizarrement, même si Cap devrait techniquement être plus triste que jamais maintenant que son meilleur ami Bucky est littéralement en poussière, Steve Sadbeard a soudainement disparu. Le clic fatal de Thanos aurait dû en couper la moitié juste pour les LOL.

Hawkeye est de retour, bébé! Tu sais… Hawkeye?

Bien qu’Infinity War soit pleine de scènes improbables – restez avec moi ici – il n’y avait aucun signe de l’archer des black-ops Hawkeye, nominalement parce que Clint Barton avait apparemment passé un accord pour mettre son carquois et son retour à la vie civile sur cette ferme vu dans Avengers: Age of Ultron. Pourtant, Jeremy Renner apparaît dans la bande-annonce d’Endgame, avec un look vaguement nouveau (coupe de cheveux de prison, costume ombreux, froncement de sourcils constipé) et une sorte d’arme améliorée qui ressemble plus à une épée qu’à un arc. Certes, à ce stade, les Avengers ont besoin de toute l’aide possible.

Paul Rudd nous sauvera tous

Au début, nous avons tous supposé que Paul Rudd, Scott Lang, ou Ant-Man, avait survécu à la guerre de l’Infinity War, en partie parce que Rudd n’avait pas joué dans ce film, mais surtout parce qu’il avait sa propre suite dans Ant-Man, qui devait paraître peu de temps après. Mais ceux qui restaient pour les scènes d’après-générique de Ant-Man and the Wasp ont vu le pauvre Scott apparemment bloqué après avoir filé dans le minuscule royaume quantique. Le fait qu’il ait réussi à retrouver son chemin pour la bande-annonce d’Endgame donne à penser que Ant-Man est la clé de la restauration de l’ordre naturel: peut-être que Rudd, apparemment sans âge, a quelques astuces pour le soin de la peau qui influenceront définitivement Thanos?

Regarder 『Le chant du loup』Streaming en Film Francais Gratuit

Le chant du loup (2019)

Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. A bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or.
Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique.
Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable.
Date de sortie : 2019-02-20
Genres : Thriller, Drame
Durée : 115 Minutes
Par : Ciné+, Pathé!, Les Productions du Trésor, Chi-Fou-Mi Productions, Canal+
Acteurs: François Civil, Omar Sy, Reda Kateb, Mathieu Kassovitz, Paula Beer

 


 

Bande d’annonce :Le chant du loup

 

Le Chant du loup, le thriller des abysses, se dévoile

Des ors du Quai d’Orsay aux profondeurs mystérieuses des abysses. De la case BD à la caméra. Autant de pas qu’Antonin Baudry franchira dans nos salles obscures, le 20 février prochain, avec la sortie de son premier film en tant que réalisateur, le mystérieux thriller Le Chant du loup. Plus d’un an après la fin du tournage, l’intrigue se dévoile enfin dans une bande-annonce pleine de tension et d’action. Jusqu’à présent, les détails étaient parcellaires. On savait que l’histoire, dont le polytechnicien est aussi l’auteur, se déroulait au sein de la flotte des sous-marins nucléaires français.

«Un jeune homme a le don rare de reconnaître chaque son qu’il entend. À bord d’un sous-marin nucléaire français, tout repose sur lui, l’Oreille d’Or», précise le synopsis. «Réputé infaillible, il commet pourtant une erreur qui met l’équipage en danger de mort. Il veut retrouver la confiance de ses camarades mais sa quête les entraîne dans une situation encore plus dramatique. Dans le monde de la dissuasion nucléaire et de la désinformation, ils se retrouvent tous pris au piège d’un engrenage incontrôlable».

L’ancien conseiller de Dominique de Villepin n’oublie pas pour autant ses premières amours, à savoir la diplomatie. Avec Le Chant du loup, il compte explorer les enjeux géopolitiques actuels, ce que semble confirmer la bande-annonce. Pour ce baptême cinématographique, Antonin Baudry a réuni une distribution alléchante: François Civil (Burn Out, Dix pour cent), Paula Beer (Franz), Mathieu Kassovitz (Le Bureau des légendes), Reda Kateb (Django) et Omar Sy (Intouchables).

Sous le pseudonyme Abel Lanzac, Antonin Baudry, épaulé du dessinateur Christophe Blain, dévoilait en 2013 les coulisses du ministère des Affaires étrangères dans Quai d’Orsay . Le duo décrivait ce monde confidentiel à travers le personnage d’Arthur Vlaminck, chargé de communication auprès du bouillonnant ministre des Affaires étrangères Alexandre Taillard de Worms. Les deux volumes parus chez Dargaud recréaient de façon réaliste et avec beaucoup d’humour les coulisses de l’exercice de l’État, la vie quotidienne du ministère. Bernard Tavernier avait porté à l’écran les albums en confiant le rôle de l’impétueux et bouillonnant ministre à Thierry Lhermitte.

Regardez “PARADISE BEACH” Film en Streaming Gratuit

Paradise Beach (2019)

Une équipe d’anciens braqueurs est arrivée au Paradis : Phuket, sud de la Thaïlande. Désormais commerçants, ils coulent des jours heureux. Jusqu’au jour où le diable débarque : Mehdi, condamné à 15 ans de prison lors du braquage, vient récupérer sa part du gâteau. Seul problème, il n’y a plus de gâteau. Et le diable est affamé.
Date de sortie : 2019-02-20
Genres : Crime, Thriller, Action
Durée : 93 Minutes
Par : Vito Films, Naïa Productions, 7e Apache Film, Océan Films Distribution
Acteurs: Sami Bouajila, Tewfik Jallab, Mélanie Doutey, Hugo Becker, Kool Shen, Hubert Koundé, Seth Gueko, Flore Bonaventura, Nessbeal, dosseh

 


 

Bande d’annonce :Paradise Beach

 

Paradise Beach : critique et bande-annonce

Après plusieurs années d’absence au cinéma, le réalisateur Xavier Durringer revient avec “Paradise Beach”, un film d’action qui se passe en Thaïlande, avec Sami Bouajila, mais aussi les rappeurs Kool Shen et Seth Gueko. A voir en salles à partir du 20 février 2019.

Xavier Durringer et la Thaïlande, c’est une histoire qui dure. En 2005, il réalisait déjà “Chok Dee”, un film inspiré du livre biographique de Dida Diafat, champion du monde de muay thaï dans les années 90.

Pour son cinquième long-métrage, c’est encore la Thaïlande qui inspire Xavier Durringer. “Paradise Beach” est un film d’action qui met en scène d’anciens braqueurs venus trouver refuge en Thaïlande, avec notamment Sami Bouajila, Mélanie Doutey, Hugo Becker, Kool Shen (membre de NTM avec JoeyStarr) et Seth Gueko, bon connaisseur du pays puisqu’il y vit et y a ouvert un bar à son nom.

Synopsis : Une équipe de 5 anciens braqueurs, grâce au butin, est arrivée au Paradis, à Phuket, station balnéaire du sud de la Thaïlande. Sur place, ils ont ouvert des petits business, restaurants, bars… Ils vivent tranquillement sous le soleil du pays du sourire. Mais, un jour Mehdi (interprété par Sami Bouajila) débarque : il est sorti de prison après avoir purgé 15 ans pour leur braquo. Il n’a balancé personne, et entend bien récupérer sa part du magot. Problème, personne ne lui a gardé de part de gâteau. Mehdi est comme un diable affamé qui va mettre en œuvre un plan machiavélique.

Critique :

“Paradise Beach” est davantage un film de truands qu’un pur thriller, même s’il y a un peu de suspens. Il offre quelques belles scènes d’action. Bien rythmé, son scénario est tout de même prévisible, on sent les choses venir.

On a vraiment été agréablement surpris par le jeu d’acteur des rappeurs Seth Gueko, qui apparait presque comme un incontournable des films qui se passent en Thaïlande (il était déjà à l’affiche de “Pattaya” de Franck Gastambide), et Kool Shen. Tout comme on a aimé découvrir un Hugo Becker en petite frappe affublé de dents en or alors qu’on l’avait découvert dans la série “Chefs” sur France 2 et vu plus récemment sur la même chaîne dans le téléfilm “Deux gouttes d’eau”, des drames. Sami Bouajila semble abonné aux rôles de truand (“Braqueurs” de Julien Leclercq) ou de flic ripou (“Lukas” également de Julien Leclercq) et ça lui va comme un gant.

“Paradise Beach” montre de belles images de la Thaïlande, mais aussi ses travers. Ceux qui y ont passé des vacances replongeront dans leurs souvenirs.

Si vous aimez ce pays ou si vous appréciez ces acteurs et rappeurs, filez au cinéma dès le 20 février 2019 pour voir “Paradise Beach”.

Regarder [[Dragon Ball Super : Broly]] Film en Streaming VOSTFR

Dragon Ball Super : Broly (2018)

Quelque temps après le Tournoi du Pouvoir, la Terre est paisible. Son Goku et ses amis ont repris leur vie. Cependant, avec son expérience du Tournoi, Goku passe son temps à s’entraîner pour continuer à s’améliorer car ce dernier est conscient qu’il reste encore beaucoup d’individus plus forts à découvrir au sein des autres univers. Lorsqu’un jour, le vaisseau de Freezer refait surface sur la Terre. Celui-ci est accompagné d’un Saiyan, nommé Broly, avec son père, Paragus. La surprise de Goku et Vegeta est immense puisque les Saiyans sont censés avoir été complètement anéantis lors de la destruction de la planète Vegeta. Ils n’ont donc pas d’autre choix que de s’affronter, mais ce nouvel ennemi s’adapte très vite aux adversaires qu’il affronte…
Date de sortie : 2018-12-14
Genres : Action, Animation, Fantastique, Aventure, Comédie
Durée : 100 Minutes
Par : Toei Animation, Fox International Productions, Shueisha, Fuji Television Network, Bandai Namco Entertainment
Acteurs: Masako Nozawa, Ryou Horikawa, Bin Shimada, Ryusei Nakao, Banjou Ginga, Katsuhisa Houki, Nana Mizuki, Naoko Watanabe, Kouichi Yamadera, Toshio Furukawa

 


 

Bande d’annonce :Dragon Ball Super : Broly

 

‘Dragon Ball Super: Broly’ Critique du film: Un film légendaire pour un super Saiyan légendaire

Maintenant que nous avons Dragon Ball Super et le Tournament of Power derrière nous, il ne restait plus qu’une question de temps avant le début du prochain grand scénario de la saga Dragon Ball. Par la suite, Dragon Ball Super: Broly se sent comme le début de quelque chose de nouveau et en surprend visuellement.

Alors que les fans connaissent l’histoire de Goku, nous n’en avons vu que des extraits et non la version holistique de ce qui est arrivé aux Saiyans. C’est ici que commence ce nouveau film, en nous présentant non seulement le puissant pouvoir de Frieza, mais aussi trois enfants Saiyan très importants; Prince Vegeta, Broly et Kakarot, ou Goku comme il est plus largement connu.

En raison du niveau de puissance insensé de Broly, le roi Végéta bannit l’enfant sur la planète Vampa. Son père, Paragus, estime que le roi Végéta l’a fait par jalousie, le niveau de puissance de Broly étant supérieur à celui de son fils. De toute façon, Paragus se précipite pour sauver son fils et juste à temps pour éviter la destruction par Frieza de la planète Végéta.

Juste avant cela, nous avons également l’occasion de voir un peu plus le père de Goku, Bardock réalisant que des choses inquiétantes se préparent avec la paranoïa de Frieza entourant la légende du Super Saiyan. C’est ici que nous voyons quelque chose qui n’a été montré auparavant que dans le manga, celui de Bardock et de sa femme Gine qui envoient le jeune Goku sur Terre.

La seule critique que je puisse faire à ce stade-ci est qu’après cette solide configuration de départ narrative, nous avons beaucoup de mal à passer à l’état après Dragon Ball Super. Compte tenu de la profondeur et de la profondeur de l’histoire entre ces différentes époques, il aurait été agréable de disposer d’un peu plus d’expositions pour aider à la stimulation. Cependant, cela étant dit, le film est déjà long et nous savons tous que nous devons nous battre de manière massive.

En tout cas, il ne faudra pas longtemps avant que nous soyons réintroduits dans Broly et Paragus on Vampa, où Cheelai et Lemo de la Frieza Force les secourent et les ramènent à la Frieza réincarnée.

Nous avons également une sous-parcelle de balles de dragon volées. Bulma et Frieza ont des raisons de manquer de sens, mais le retour de Broly et de Paragus suscite l’attention de Frieza.

Avant d’y arriver, cependant, cette version de Broly est assez différente de l’incarnation originale, qui était juste un méchant fou. Cette itération est bien plus sympathique et innocente et simplement exploitée par un père abusif qui cherche désespérément à se venger du roi Végéta.

Naturellement, Frieza veut que Broly se batte avec Vegeta et Goku et cette bataille occupe une grande partie du film et il est vraiment impressionnant.

Considérant que Dragon Ball en tant que franchise est l’une des plus performantes au monde, il est donc logique que, pour un film comme celui-ci, un budget de production sérieux soit derrière.

En termes simples, si vous pensiez que l’animation dans One-Punch Man était impressionnante, le combat entre Goku, Vegeta et Broly est tout autre chose.

C’est difficile, mais cette bataille est à la fois épique et excessive. Une partie s’est toutefois démarquée, au début du combat avec Goku et Broly, et vous voyez le combat du point de vue de Broly.

Cela vous fait sentir et comprendre ce que signifie être un Saiyan, bien que brièvement, et c’était fascinant à regarder.

De toute évidence, je ne veux pas trop gâcher, il suffit de dire que Goku et Vegeta doivent exécuter une danse de fusion plutôt amusante pour devenir Gogeta afin de combattre Broly à armes égales.

La finale implique l’intervention de Shenron et laisse cette nouvelle histoire ouverte à des développements intéressants. Après tout, Akira Toriyama a été plus impliquée dans l’histoire de ce film et a créé Broly pour être quelque chose de différent, d’intéressant et de nouveau par rapport à son homologue d’origine.

Le film conserve également une grande partie de la chaleur de Toriyama en matière de caractérisation, en particulier avec Broly et Goku, sans oublier Lemo et Cheelia. J’ai aussi beaucoup aimé la façon dont les Saiyans ont été traités comme les méchants originaux de l’Univers 7, car c’est quelque chose que le comportement optimiste et généralement gentil de Goku cache quelque peu.

Dans l’ensemble, c’est un film fantastique de Dragon Ball et un film que les fans de la série vont clairement adorer. Non seulement il est visuellement somptueux, avec un grand style artistique, mais il établit également de nouveaux points d’histoire intéressants sur ce qu’est Broly et ce que cela signifie pour Goku et Vegeta. Alors que certaines parties de l’exposition se sentent précipitées et que la narration à bord est assez sommaire, Dragon Ball Super: Broly permet une visualisation très divertissante. Mon seul conseil est que vous ayez besoin de voir cela au théâtre, car lorsque les Saiyans donneront enfin le coup d’envoi, vous voulez vraiment faire l’expérience de cela sur grand écran.

Dragon Ball Super: Broly sortira dans les salles américaines le 16 janvier. Vous pouvez pré-commander des billets sur le site officiel de Funimation.

Divulgation: Funimation m’a envoyé une copie du film doublée en anglais aux fins de cet examen. Cependant, j’ai déjà vu la version japonaise du film plus tôt en décembre

REGARDER.! 【Black Snake, la légende du serpent noir】 Film VOSTFR Streaming Vf Gratuit

Black Snake, la légende du serpent noir (2019)

Après des années passées à Paris, Clotaire Sangala revient dans son pays natal, en Afrique. Élevé par un grand-père chinois expert en arts martiaux, persuadé d’avoir été trouvé dans une poubelle, Clotaire ignore tout du glorieux passé de ses parents. Accroc aux femmes et à la vie facile, égoïste et sans ambition, Clotaire va pourtant être rattrapé par son destin… Il va devenir “Black Snake”, le super-héros masqué et ultra-sapé, libérateur du peuple face au dictateur Ézéchias.
Date de sortie : 2019-02-20
Genres : Comédie
Durée : 82 Minutes
Par : Why Not Productions, Black Dynamite Films, TNG, UGC, C8 Films
Acteurs: Thomas Ngijol, Karole Rocher, Edouard Baer, Michel Gohou, Thembaletu Ntuli, Sabine Pakora, Jérôme Le Banner, Tapa Sudana, Lindsay Karamoh, Steve Tientcheu

 


 

Bande d’annonce :Black Snake, la légende du serpent noir

 

Black Snake La Légende du Serpent Noir : L’affiche du film avec Thomas Ngijol

Thomas Ngijol est le Black Snake et il se dévoile sur une affiche qui annonce  la couleur : “Grands pouvoir, zéro responsabilité !” Clairement, le film surfe sur le succès des films de super-héros et s’en moque gentiment.

Évidemment, le film fait penser à une sorte de parodie de Black Panther sur beaucoup de points. L’équipe du film sera présente au Comic Con Paris le 28 octobre prochain, des images et des infos sur le film seront dévoilées pour l’occasion.

Après des années passées à Paris, Clotaire Sangala revient dans son pays natal, en Afrique. Élevé par un grand-père chinois expert en arts martiaux, persuadé d’avoir été trouvé dans une poubelle, Clotaire ignore tout du glorieux passé de ses parents. Accroc aux femmes et à la vie facile, égoïste et sans ambition, Clotaire va pourtant être rattrapé par son destin… Il va devenir «Black Snake», le super-héros masqué et ultrasapé, libérateur du peuple face au dictateur Ézéchias.

Aux côtés de Ngijol, on trouve aussi Karole Rocher, Edouard Bear et Michel Gohou.

Black Snake La Légende du Serpent Noir est réalisé par Karole Rocher. Le film sort le 20 février 2018.

Télécharger 〝After – chapitre I〞 Film en Streaming Vf Entier VOSTFR.

After – chapitre I (2019)

Depuis son plus jeune âge, Tessa était promise à un avenir tout tracé : une vie rangée, une brillante carrière, un mariage tranquille avec son fiancé de toujours. Jusqu’à sa rencontre avec Hardin à son arrivée à l’université.Grossier, provocateur, cruel, c’est le garçon le plus détestable qu’elle ait jamais croisé. Et pourtant, ce bad boy tatoué pourrait bien lui faire perdre tout contrôle…
Date de sortie : 2019-04-11
Genres : Drame, Romance, Thriller
Durée :
Par : CalMaple, Wattpad, Offspring Entertainment
Acteurs: Josephine Langford, Hero Fiennes-Tiffin, Selma Blair, Jennifer Beals, Peter Gallagher, Shane Paul McGhie, Samuel Larsen, Dylan Arnold, Pia Mia, Inanna Sarkis

 


 

Bande d’annonce :After – chapitre I

 

After – Chapitre 1 : Découvrez la bande-annonce super sexy du film

Le film After adapté de la saga littéraire d’Anna Todd se dévoile enfin. Après avoir découvert l’affiche torride, il y a quelques semaines, c’est au tour de sa première bande-annonce de se dévoiler. Dans celle-ci, on assiste à la rencontre entre Tessa Young et Hardin Scott. Hot, sensuel et passionnel, le film est à la hauteur d’un 50 Nuances de Grey version teenager. Découvrez la bande-annonce tant attendue ci-dessous.

Au casting, on retrouve Josephine Langford, la petite sœur de la star de la série 13 Reasons Why Katherine Langford, dans le rôle de la jeune Tessa Young. Hero Fiennes-Tiffin, lui, joue le ténébreux et mysterieux Hardin Scott. Si ce dernier n’est autre que le jeune Tom Jedusor de la saga Harry Potter.

Regarder 〝Simetierre〞 FILM en STREAMING Entier | 2019

Simetierre (2019)

Une famille déménage à la campagne, près d’un cimetière pour animaux. Adapté du roman de Stephen King.
Date de sortie : 2019-04-04
Genres : Horreur, Thriller
Durée :
Par : Di Bonaventura Pictures, Paramount Pictures, Alphaville Films
Acteurs: Jason Clarke, Amy Seimetz, John Lithgow, Jeté Laurence, Lucas Lavoie, Hugo Lavoie, Obssa Ahmed, Alyssa Brooke Levine, Naomi Frenette, Maria Herrera

 


 

Bande d’annonce :Simetierre

 

«Simetierre»: le roman de Stephen King adapté au cinéma sortira le 1er mai 2019

Le roman de Stephen King «Simetierre» sorti en 1983 sera de nouveau adapté au cinéma, par Kevin Kolsch et Dennis Widmyer. La sortie du film est prévue pour le 1er mai 2019, monsieurvintage.com vous dévoile aujourd’hui la première bande annonce et la première photo du long métrage. Parfois, il y a un pire que la mort ..

35 ans plus tard

Le roman de Stephen King intitulé «Simetierre» est paru le 14 novembre 1983. Le 21 avril 1989, Mary Lambert sortait de son adaptation cinéma dans les salles. Un succès qui a rapporté 58 millions de dollars à la production, rien ne semble être aux États-Unis, pour un budget de 11 millions de dollars.

Le 1er mai 2019, une seconde adaptation cinématographique sur le jour, sous la houlette de Kevin Kolsch et Dennis Widmyer. Une action qui se déroule dans le Maine, c’est toujours le cas avec Stephen King.

Synopsis

Le docteur Louis Creed (Jason Clarke), sa femme Rachel (Amy Seimetz) et leurs deux jeunes enfants quittent Boston pour rester dans une région rurale du Maine. Près de sa maison, le docteur découvre un mystérieux cimetière caché au fond des bois. Peu après, une tragédie s’abat sur lui. Creed sollicite alors l’aide d’un étrange voisin, Jud Crandall (John Lithgow). Sans le savoir, il vient de déclencher une série d’événements tragiques qui vont donner naissance à de redoutables forces maléfiques.

À propos de Simetierre

Le 14 novembre 2018, cela fera 35 ans que «Simetierre» de Stephen King a été publié.

Avant que ne devienne un triomphe, le roi qui était gardé «Simetierre» dans un tiroir pendant trois ans, refusait de publier parce qu’il était estimé que c’était son œuvre la plus terrifiante.

King from the year from after after loue. En effet, les enfants de la pièce ont décidé de créer un cimetière pour les animaux écrasés, mais ils auraient aimé.

Quand Smucky, chat de la fille du roi, a été écrasé – et son fils de 2 ans, Owen, failli l’être aussi -, a commencé à prendre forme dans l’esprit de l’auteur.

Pour certains, le roman s’inscrit dans la même veine que «Ca». En effet, les deux livres suggèrent la perte de l’innocence propre à l’enfance et se sont déroulés dans le Maine.

Dans le cimetière pour les animaux que la production a construit pour les besoins du film, on trouve quelques tombes pour les chiens et les chats des techniciens et des techniciens – dont une dédiée à Smucky, the chat with all is arrivé.